Philippe Berger Expert Bordeaux

Un Namurois expert officiel des vins de Bordeaux

Le Soir du 22/08/2015.

Philippe Berger est devenu il y a peu formateur accrédité des vins de Bordeaux  
JULIEN ROSOUX
Philippe Berger.

Diplômé maître sommelier en 1989, professeur en œnologie depuis 20 ans, juré-expert dans des concours internationaux depuis plusieurs années, vice-champion du monde de dégustation à l’aveugle l’année dernière… Dans le monde du vin, Philippe Berger accumule les reconnaissances professionnelles.
Et le Namurois vient d’ajouter une corde à son arc. En juin, Philippe Berger a obtenu le titre de « Bordeaux Wine Educator International ». L’œnologue est donc désormais formateur accrédité des vins de Bordeaux. Un titre pour le moins prestigieux : « Seulement 200 personnes dans le monde ont ce diplôme », assure Philippe Berger. « Et je suis le premier Namurois à l’obtenir . »
Pour ce faire, Philippe a dû se démarquer parmi 120 candidats. « Il y a d’abord eu une sélection sur questionnaire. Douze personnes ont été sélectionnées ». Les candidats encore en lice ont ensuite passé une semaine en immersion à Bordeaux. Semaine à la fin de laquelle ils ont dû passer un examen théorique et évidemment pratique. « Il y avait des dégustations de 4 vins qu’il fallait décrire . »
Et au final, seuls 4 candidats recevaient le diplôme tant convoité de formateur accrédité des vins de Bordeaux. Un diplôme valable 4 ans. « Après 4 ans, je dois repostuler », explique Philippe Berger.
Concrètement, cela ne change pas fondamentalement la vie de ce professeur en œnologie, qui donne notamment cours à l’Institut de promotion sociale de Dinant et au Cefor de Namur. « Disons que c’est une reconnaissance dans le cadre de mes compétences d’enseignant. Et maintenant, quand il y va y avoir une manifestation des vins de Bordeaux en Belgique, ils pourront faire appel à moi pour en parler et présenter leurs vins. En septembre, je vais par exemple animer et proposer des dégustations à Bruxelles pour le Eat Brussels Festival . »
Mais en tant que grand connaisseur, pourquoi avoir choisi les vins de Bordeaux plutôt qu’une autre région ? « C’est par goût personnel. J’ai toujours préféré les Bordeaux. Il y a plein d‘appellations méconnues qui offrent un bon rapport qualité/prix. On peut trouver des Bordeaux à moins de 10 euros. Des vins de Bourgogne, pour faire la comparaison avec une autre région prestigieuse, c’est beaucoup plus rare . »
Prochaine étape en vue pour le Namurois : les championnats du monde de dégustation 2015 où, après avoir participé en tant que goûteur l’année dernière, il officie désormais en tant que coach officiel de l’équipe belge.

berger

Print Friendly

You may also like...

Comments are closed.