Admirer le paysage

Admirer le paysage

Comparer le but que l’on souhaite atteindre au pic d’une montagne, et sa vie à un sentier escarpé. Pour accéder au sommet, on a le choix entre gravir le chemin tête baissée, tendu seulement vers son objectif, sans rien voir de ce qui nous entoure.

Ou bien avancer en appréciant le paysage alentour, quitte à ralentir parfois ou à bifurquer, sans pour autant renoncer à atteindre la cime.

Dans le premier cas, on se refuse des moments de bonheur en pensant que l’on appréciera le paysage lorsqu’on sera en haut.

Dans le second cas, on s’accorde du temps pour être heureux, en acceptant les plaisirs et le spectacle de l’ascension.

Si, pour une raison ou pour une autre, le sommet n’est pas atteint, certains auront tout raté et d’autres auront vu un beau paysage.

La pensée zen nous rappelle ainsi que le bonheur n’est pas au bout du chemin, mais que c’est le chemin qui est bonheur.

Print Friendly

Vous pourriez également apprécier...

Comments are closed.