Voyage

On disait à Socrate que quelqu’un ne s’était nullement amendé en son voyage : « Je crois bien, dit-il, il s’était emporté avec soi ! »
Montaigne.

Print Friendly

You may also like...

Comments are closed.