Il y a, dans une même journée, autant de faveurs que de contrariétés. Tout dépend de l’importance que nous donnons aux unes et aux autres.
Le soir venu, notre esprit peut rester focalisé sur tel incident de la journée, et s’en assombrir, ou au contraire se fixer sur un événement porteur d’une beauté ou d’une espérance capitale, et s’en trouver illuminé.
Un même événement peut être considéré comme anodin ou comme déterminant, selon la résonance qu’il a en nous.
François Garagnon.

Print Friendly