Le bonheur n’est pas aussi exigeant que nous.
Il se contente de peu. Un rien le réjouit. C’est dans le détail et l’insignifiant que se logent ses plus grandes sources de satisfaction et de plénitude.

Print Friendly