L’homme est une corde tendue entre l’animal et le surhomme, une corde au-dessus d’un abîme.
Friedrich Nietzsche.

Print Friendly