« Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu’en répondant: Parce que c’était lui ; parce que c’était moi. »
Montaigne.

Print Friendly